Comment sonder mon entourage ?

Avant et pendant votre levée de fonds, mobiliser des personnes autour de vous, amis, famille ou partenaires d'affaires, assurera votre succès.

Parler d'argent, surtout en France, ce n'est jamais facile. Et pourtant, on sous-estime souvent la capacité des personnes qui nous entourent à donner un coup de main financier, surtout quand ce coup de main est potentiellement un placement intéressant et accessible. Petit guide de conversation en 4 questions clé...

1. "Qu'en penses-tu ?"

Il s'agit dans un premier temps de rentrer tranquillement dans le sujet de manière très ouverte, de valoriser votre interlocuteur en lui demandant son avis, et potentiellement d'avoir un retour intéressant. Expliquez simplement où vous en êtes de votre projet, votre découverte du modèle de royalties et votre intention d'y avoir recours. Demander à votre interlocuteur ce qu'il en pense le fera se mettre à votre place et l'impliquera dans votre réflexion.

2. "Est-ce que ça t'intéresserait d'investir ?"

Dans l'hypothèse où vous proposeriez un financement participatif en échange de royalties, avec un taux de rendement de X %, votre interlocuteur aurait-il envie d'y participer ? Sa réponse est précieuse :

  • si non, pourquoi ? Ce sont les arguments qu'il vous faudra travailler pour réussir votre levée de fonds.
  • si oui, qu'est ce qui lui parle le plus ?

3. "Combien serais-tu prêt à mettre ?"

Si oui à la question précédente, vous avez besoin de préciser le montant, pour identifier le niveau d'engagement de votre interlocuteur et vous permettre d'affiner les paramètres de votre levée de fonds.

4. "A quel moment cela serait-il possible pour toi ?"

Il est important, si votre interlocuteur est intéressé, d'arriver à un quasi engagement oral. Vous dire un montant sans échéance reste une hypothèse lointaine. Projeter la personne dans un horizon réaliste lui fera affiner son intention, lui donnera le temps de préparer cet éventuel investissement (mouvements sur ses comptes, rachat partiel d'assurance-vie...) et vous donnera un calendrier de relance.

5. "Connais-tu d'autres personnes que cela pourrait intéresser ?"

C'est le point bonus : que cette personne soit intéressée ou pas, elle connaît peut-être d'autres personnes qui ont envie de soutenir un projet comme le vôtre ou sont dans une démarche d'investissement. Et cela l'amènera à penser à vous en parler si elle s'en souvient ou rencontre les personnes concernées plus tard.

Qui sonder ?

La réponse est simple : tout le monde. L'idée n'est pas de se limiter à des personnes ayant d'importantes surfaces financières. Tout l'intérêt d'un financement participatif est de pouvoir mobiliser largement, et 30 personnes qui mettent 1000 € chacune auront plus d'impact pour toucher plus de gens que 2 personnes mettant 15 000 € chacune !

Selon vos objectifs et votre réseau, sondez vos proches, votre réseau professionnel et/ou les partenaires / fournisseurs / clients de votre entreprise. Le modèle des royalties s'adapte à une diversité importante de cibles, nous vous accompagnerons dans la préparation d'une stratégie de communication et de mobilisation adaptée.

Comment suivre ?

Bien que ces conversations soient informelles, vous devez être de votre côté dans une démarche structurée en vue de votre levée de fonds. Le plus simple : un bon tableur partagé dans votre équipe pour lister les personnes contactées ou à contacter, leurs coordonnées et le montant qu'elles semblent prêtes à investir. Avec ces informations en tête, c'est le moment de valider avec nous le lancement de votre levée !