1. Centre de support
  2. Financer mon projet
  3. Lancer une levée de fonds en royalties

Comment est analysé mon business plan ?

Lors de l'analyse de votre dossier, WE DO GOOD demande et analyse systématiquement votre business plan sur les critères présentés dans cet article.

Les éléments que vous nous transmettez sont traités de manière confidentielle et ne sont pas communiqués à des tiers. Nous en avons besoin pour valider votre dossier.

La présentation du projet

Le business plan non financier, ou le pitch deck, nous permettent de comprendre comment le projet est structuré et ce qui justifie les projections financières. Il comprend idéalement :

  • Problématique et solution apportée
  • État d’avancement (vérifier que la société est créée)
  • Impacts sociaux, environnementaux, économiques
  • Stratégie : marché, clients, positionnement, concurrents ; stratégie de commercialisation et plan de communication ; ressources et partenaires ; perspectives de développement
  • Description de l’équipe : atouts, expérience.

Le prévisionnel financier

Les éléments clés que nous regardons sont le compte de résultat prévisionnel et le plan de financement.

Le compte de résultat prévisionnel

Il présente le modèle économique de l'entreprise, combien elle gagne , combien elle dépense, ce qui lui reste dans le résultat..

Ce que nous vérifions :

  • le chiffre d'affaires est-il justifié (combien de ventes, à quel prix, avec une explication de la stratégie qui permet ces ventes à regarder dans le BP non financier) ?
  • Quel est le niveau de marge brute / marge commerciale (différence entre votre chiffre d'affaires et vos coûts variables) ? Le pourcentage de royalties doit dans la plupart des cas être inférieur à 10 % de cette marge.
  • Quel est le niveau de bénéfice / résultat net en phase de croisière (à partir de l'année 3, 4 ou 5) ? Le pourcentage de royalties doit être inférieur à ce niveau de bénéfice.

En général, les contrats de royalties sont établis sur 5 ans pour avoir un niveau de royalties adaptés au modèle économique de l'entreprise tout en proposant un rendement intéressant pour les investisseurs. Lorsque nous ne disposons que d'un prévisionnel sur 3 ans, nous validons ensemble une projection  du chiffre d'affaires sur les années suivantes (souvent linéaire, en reprenant le niveau de croissance entre l'année 2 et 3 par exemple).

Le plan de financement

Il présente l'évolution annuelle prévisionnelle de la trésorerie de l'entreprise.

Ce que nous vérifions :

  • le paiement des royalties a-t-il été prévu dans le plan de financement ? Sinon, les soldes en fin d'année sont-ils toujours positifs si l'on retire les paiements cumulés de royalties ?
  • Si les soldes sont négatifs au départ ou après retrait des royalties, c'est que les sources de financement ont été sous-estimées, il convient alors d'intégrer la levée de fonds en échange de royalties dans un plan de financement plus global, incluant peut-être des apports en capital, des prêts d'honneur, des emprunts, des subventions... Il peut aussi y avoir une approche sur la maîtrise des dépenses. 

Cette vision permet de nous assurer que le système des royalties ne vient pas mettre en danger l'entreprise et au contraire assurer son développement.